La course à pied Les blogs courseapied.net : Jetto (flux rss)

Le forum courseapied.net

Les 5 derniers sujets

Tous les messages
Tous les forums

Les blogs courseapied.net

Les 10 derniers billets

2007-10-17 19:33:38 : Long CR du triathlon promo de Rambouillet 2007 - 0 photo - 9 réactions

Comme je nage depuis 2 ans en club, que je cours depuis 2 ans et que je fais du vélo depuis cet été, je n'ai pû résister à la tentation d'enchaîner ces trois disciplines.

Les questions existencielles d'un débutant en tri


Au début, je prévoyais de faire le tri sprint d'Attichy, mais il arrivait trop tôt et je n'étais pas prêt. Et puis, la natation se faisant en rivière, il me fallait une combinaison et je ne comptais pas investir tout de suite dans ce matériel. Il restait le tri contre la montre de Bonbouffle avec nage en piscine, mais il était un peu tôt aussi. J'ai donc opté pour celui de Rambouillet pour avoir un peu plus de temps pour me préparer.

J'ai tergiversé pas mal au sujet des transitions car il était évident pour moi que ce serait un domaine où je serais faible. Le problème est que j'avais peur d'avoir froid en vélo. C'est assez idiot, cela m'a obsédé bien que je n'ai jamais eu l'occasion de souffrir du froid avant ou alors juste en début de sortie. J'ai donc écarté l'option de m'acheter une trifonction pour gagner du temps.

Finalement, je décide qu'à la première transition, je mettrais un cuissard de CàP et un maillot de CàP manches longues s'il fait froid en sortant de la piscine; et manche courte dans le cas contraire. Je prévois aussi un coupe vent en espérant de pas en avoir besoin car la fermeture éclair est galère à mettre. J'ai une ceinture port dossard.

J'ai également décidé de ne pas remplacer mes pédales automatiques par des pédales avec cale-pieds. Il faudra donc que je change de chaussures. Malheureusement je n'ai pas trouvé de lacets rapides ; il faudra donc que je prenne le temps de faire des noeuds.

Ensuite, pour être sûr de ne pas avoir d'ampoules aux pieds, j'ai prévu de prendre le temps de mettre des chaussettes. En fait, comme je n'ai pas eu le temps d'expérimenter sans chaussettes, je ne veux pas prendre de risque et m'handicaper pour les semaines à venir le temps que ça cicatrise. En fait, je l'ai fait une fois de courir sans chaussettes car je les avais oubliées et j'ai fini avec mes NB 1060 pleines de sang.

Enfin, j'ai renoncé au port du cardio fréquencemètre et de l'accéléromètre car je craignais que l'installation des électrodes après la natation soit trop longue et que, comme cela arrive des fois, le cardio ne détecte pas mes battements tout de suite et me fasse perdre du temps. Ce n'a pas été un décision facile à prendre car depuis que je l'ai, je n'ai jamais couru sans et qu'une sorte de dépendance est apparue. J'ai juste décidé d'utiliser le récepteur comme chronomètre.

Tout cela peu paraître bien futile mais quand je fais une course je tente de faire le mieux possible, ce qui me conduit à me poser plein de questions métaphysiques. Le problème c'est qu'en triathlon, il y a bien plus de possibilités qu'en course à pied et que pour un novice, c'est bien difficile de faire les bons choix.

Les dernières semaines avant la course, les sorties en vélo se sont faites plus rares ; par contre, j'ai un plus forcé en course à pied. J'ai tenté le WE avant la course d'enchaîner vélo puis CàP, mais cela a tourné court suite à un redémarrage de mon transit intestinal au moment de la CàP combiné avec une panne de mon accéléromètre. Les 10Km prévus se sont transformés en à peine 1.

Le problème que j'ai en ce moment, c'est qu'avec mon année d'arrêt de CàP, je ne sais plus tout où je suis en terme d'allure de course. J'espérais tenir du 5mn10 au kilo, mais après avoir tenté de fractionner une fois à cette vitesse, je me suis rendu compte que je n'avais les moyens de tenir cette vitesse. En plus, impossible de dire comment je serais entamé après le vélo.

Pour le vélo, c'est simple je ne connais qu'une façon de pédaler : c'est à fond tout le temps. Y'a juste une petite variante quand je décide de ne pas pédaler dans les descentes. La natation c'est un peu pareil, donc pas de problèmes.

Pour résumer, sur les 4 disciplines du triathlon, y'en a 2 qui m'inquiètent : la course à pied et surtout les transitions.

Avant la course


Le dimanche de la course, nous (ma femme, mon fils et moi) sommes donc partis de bonne heure pour Rambouillet et sommes arrivés pratiquement les premiers.

L'installation dans le parc à vélo se fait tranquillement et la longue attente avant le départ commence. Il ne faut pas se plaindre car j'ai le dossard 82 et les départs se font par vagues de 5 nageurs toutes les minutes 30. Je n'ai donc qu'à attendre 24mn après le premier départ.

Ce qui me gène le plus, c'est le manque d'échauffement car je sais que je coince en natation si je part complètement froid. J'avais prévu de courir 15mn avant le départ, mais comme le briefing a lieu dans la piscine, je me suis mis en maillot tout de suite. Finalement, je m'échauffe en faisant des flexions, car si je pars avec mon système cardio vasculaire complètement au repos, c'est pas bon.

C'est parti (450m de natation)


Voila, je suis dans ma ligne d'eau et le top départ de ma vague est donné. Mince ! deux brasseurs ont virés juste avant mon départ et il va falloir que je commence par les redoubler. Je me sens assez bien en natation, je suis un peu limité par les nageurs qui sont plus lents et qu'il faut doubler, mais je me dis que c'est de l'énergie d'économisée pour la suite. Mon contrôleur m'annonce les dernier 50m, je fais mon dernier aller-retour et voila c'est fini la natation.

Je cours, très prudemment pour éviter les glissades, à mon emplacement de vélo tout en me séchant et c'est parti pour la première transition. Là, je constate qu'il fait très beau et bon. Ce sera donc maillot à manches courtes. Pas de chance j'avais préparé celui à manches longues et laissé l'autre dans le sac à côté du vélo. En fait, je me change sans problème et me voila parti pour 17km de vélo. Je suis ralenti dans le parc par deux concurrents que je dépasse dès la sortie du parc en montant sur mon vélo.

Petite balade en vélo (17km)


Je ne regrette pas mes pédales automatiques type VTT car en plus de me permettre de courir assez confortablement sans abîmer les cales, elles sont très rapides à enclencher. Et, en une seconde, les deux ralentisseurs sont derrière.

Sur le parcours vélo, je suis très prudent, je mets même mon bras pour doubler un concurrent. Le plan, c'est à fond sans faire n'importe quoi. Donc pas de trop gros braquets mais je monte en 50x13 dans les descentes quand même. Je commence à croiser les premières filles. Je dépasse peu et je me fais peu dépasser donc difficile de dire où je suis. Sur la fin, je me fais une petite frayeur car au moment où je mets le bras pour indiquer que je tourne, y'a un avion qui me dépasse et il a failli prendre un belle baffe. Bon, Ok mettre le bras, c'est moyen mais comme on roulait sur route ouverte, ça me semblait normal.

Me voila de retour dans le parc à vélo et lorsque je pose le pied par terre, je constate que mes jambes sont à peine en état de soutenir mon poids. Je me dis que ça va passer et enfile mes running. Je prend même le temps de faire un double noeud.

Faut courir maintenant (5km)


J'hésite un peu sur la direction à suivre pour sortir du parc mais en quelques fouléesn je suis dehors. Les jambes ne vont pas du tout. On dirait que j'ai une plaque de bois à la place des quadriceps. J'y vais quand même molo car je veux finir cette course. Je prend un gel coup de fouet que j'avais dans la poche arrière de mon cuissard et j'attends qu'il fasse effet. Pour dire j'attends encore. Je trouve le parcours long, j'ai vraiment l'impression de me traîner. Je me fais enrhumer par une fille qui est partie 3mn après moi et ça m'agace un peu mais j'ai pas ce qu'il faut pour accrocher son train. En plus, elle s'arrête au ravitaillement la coquine, je la redépasse et elle me reredépasse. Au niveau souffle, ça va mais pas de force dans les jambes pour accélérer. D'un autre coté, ça ne s'aggrave pas non plus, donc en continuant comme ça, y'a pas de doute que je finirais. Dans les derniers 50, j'entends quelqu'un derrière qui sprinte alors je sprinte aussi. Et ça y est, je finis mon premier triathlon en 1h17mn20s.

Après l'effort...


Le temps de prendre un petit ravitaillement, et ma femme m'appelle pour me dire qu'Enzo est dans le parc à vélo, j'arrive juste à temps pour le voir tracer et lui lancer un petit mot d'encouragement. C'est pas tous les jours que j'ai l'occasion d'encourager les leaders d'une course à laquelle je participe. A ce moment, je ne pensais pas qu'il allait gagner mais je pensais qu'il ferait une très bonne place quand même.

C'est un peu long d'attendre la fin de la course, donc pour passer le temps, ma femme et moi rejoignons l'arrivée de la course à pied pour encourager les concurrents et voir Enzo terminer. La Pépite vient me dire bonjour. Je me demande comment elle m'a reconnu. C'est peut-être parce que j'ai y «Jetto» écrit dans le dos en fait. Enzo termine, il a l'air tranquille.

Après l'avoir laissé soufflé un peu, je vais lui dire bonjour et là, il me dit : «j'ai fait dans les 55, l'année dernière ça c'est gagné en 57...» et partir de ce moment je deviens très impatient de voir les résultats.

Les résultats


Je suis 179ème sur 273 (56ème sur 79 en vétéran homme 1)

133ème temps natation (9mn26s)
(37ème VH1),
259ème temps transition 1 (4mn56s) je perd 66 places !
(73eme je perd 19 places en VH1)
148ème temps vélo (33mn46s) je gagne 25 places
(47ème je gagne 4 places en VH1)
253ème temps transition (2mn07s) je perd 8 places
(73ème je perd 2 places en VH1)
184èeme temps course (27mn05s) je gagne 3 places
(59ème je perd 2 places en VH1)

A Suivre...

2007-10-15 21:05:42 : Reprise des fractionnés - 1 photo - 3 réactions

Voila, c'était aujourd'hui la vraie reprise en course à pied. Même si on fait du foncier, c'est quand revient le temps des fractions qu'on a vraiment l'impression de travailler.

Donc, ce midi, j'ai entamé un plan d'entraînement en 5 semaines pour préparer le 10km d'Ermont le 18 Novembre. Mon gros problème est de me fixer un objectif réalisable qui ne soit pas une promenade de santé non plus. Or, suite à mon interruption de l'année dernière, je ne sais vraiment plus où j'en suis.

Il est probable que j'aurais dû faire un test de VMA et utiliser le résultat obtenu comme base de travail (c'est comme ça que j'avais fait il y a 2 ans), mais seul le midi, c'est trop dur de faire correctement ce genre de test.

Donc à la louche je suis parti sur une base de 5mn10s au kilo. C'est pas très rapide mais si je fais ce temps ce sera toujours mieux qu'il y a 2 ans (54mn). C'est certain que je regarde avec nostalgie mon dernier 10km que j'ai fait en 47mn.

Donc ce midi je devais faire 5x1000 avec 1mn30 de récup à 5mn10 du kilo, mais voilà, je n'arrive pas à me maîtriser et résultat ça tourne un peu au grand n'importe quoi. Je crois que le pire c'est que j'ai tenu même si j'ai quand même ralenti un peu sur le dernier.

Maintenant je me demande si je dois me préparer sur une base plus rapide comme 5mn au kilo ou si je dois m'en tenir à ce que j'ai décidé au départ ?

à 158 pulsations pas minute, je suis à 85% de ma fréquence cardiaque de réserve ce qui n'est pas monstrueux. Ça ne veut pas dire que cette séance était facile mais il me semble avoir connu plus dur lors de séance de seuil.

Autre question : ça fait 2 ans que je vois sur les courbes Polar un petit encadré (celui entouré en rouge) mais je ne comprends pas ce que signifie ce qu'il y a marqué dedans. Si quelqu'un a une idée.

2007-10-08 21:49:25 : Bilan mois de septembre - 0 photo - 1 réaction

Ok c'est clair faire un billet toutes les semaines c'est trop dur alors je vais essayer d'en faire un par mois. Déjà ça commence mal , j'ai 8 jours de retard.

On dirait que c'est parti pour tiendre et que l'année de galère en CàP est derrière moi car je viens de faire mon plus gros mois depuis octobre 2006. J'ai même fait une sortie avec des supers sensations. Vous savez une de ses sorties où tout va bien et on a l'impression que ça y est on a tout compris. En plus on dirait que mes problèmes d'ampoules sous la plante des pieds ou plutôt de gêne car je n'ai pas été jusqu'à avoir des ampoules, avec mes chaussures neuves est en train de diminuer. Pour une fois la bataille pieds contre chaussures ne s'est pas terminée à l'avantage de la chaussure.

Comme les entraînements de natation ont repris, j'ai arrêté d'aller nager le midi pour recommencer à aller courir à l'Ile Marante. Je n'ai pas résisté à aller sur la piste de Colombes et j'ai tenté de faire une petite séance de seuil à 5x1000 à 5mn10 du kilo recup 1mn. Comme toujours je vais trop vite alors je n'ai tenu que 4 intervalles. Et puis c'est peut-être un peu rapide encore pour moi.

Il est devenu impossible d'aller rouler après le travail à cause de la nuit . En plus j'ai eu 2 gros coups de flemme 2 WE de suite alors qu'il faisait un temps très agréable et donc au niveau vélo ce sera un petit mois. J'ai quand même fait une sortie de 68km en 2h40.

J'ai été aussi 3 fois au travail en vélo mais c'est assez difficile de parler d'activité sportive car dans les bouchons le cœur ne travaille pas beaucoup.

Comme je l'ai déjà écrit les entraînements de mon club de natation ont repris. Pas de changement au niveau des entraîneurs. Quelques nouvelles têtes dans les lignes et le noyeau dur de maître est toujours là. Pour l'instant il n'y a pas de surpopulation dans les lignes d'eau donc tout va bien.

J'essaye d'inciter ceux qui ont l'habitude de faire des compétitions de faire l'interclubs des maître d'Île de France début décembre mais ça n'est pas gagné car il faut que nous soyons exactement 10 nageurs ou nageuses.

Ce mois ci l'aventure triathlon m'a bien tenté. Pour Attichy c'était trop court, je me suis donc préparé pour le triathlon découverte de Rambouillet du 7 octobre. Mais ça c'est une autre histoire.

Total CàP 74,6km en 7h23
Total Vélo 296km en 12h47
Total natation dans les 10h

2007-09-10 00:07:37 : Bilan semaine 36 - 0 photo - 4 réactions

C'est pas facile de faire vivre un blog régulièrement, alors je vais tenter de m'astreindre à faire un billet par semaine. Y'a des chances que cette résolution ne tienne pas jusqu'à la semaine prochaine mais c'est pas grave.

Donc, cette semaine était très remplie au niveau sportif. Déjà, comme je comptais faire le triathlon sprint d'Attichy, je suis allé voir mon médecin pour obtenir un certificat médical. Mais il m'a refusé de me faire ce certificat parce que soit disant, si je mourrais durant l'épreuve, ma femme pourrait porter plainte contre lui et qu'il avait vu des cas de personnes entraînées chez qui on découvrait sur le tard une fuite sur une valve (à mon avis, une fuite, ça s'entend au stéthoscope), qu'il avait été médecin y'a longtemps sur le tri d'Enghien et qu'il a vu des malaises sérieux, et qu'à 41 ans faut faire gaffe... Enfin, bref, n'importe quoi. Donc, il m'a demandé d'aller voir un cardiologue et de faire des analyses de sang.

A mon avis, il était de mauvaise humeur, car j'ai été le voir initialement pour un problème de réaction épidermique à un cuissard. Il m'a proposé un produit à la cortisone et je lui ai dit que c'était un produit interdit. Alors, il est un peu monté sur ses grands chevaux en disant qu'il avait rien d'autre à me proposer, que c'était pas du dopage, que la cortisone administrée de cette façon ne passait pas dans le sang, et que de toutes manières, en suivant sa prescription, je serais négatif le jour de la compétition. En matière de dopage et de réglementation sportive, il faudrait former les médecins d'urgence. Le plus triste, c'est qu'avec une documentation adéquate, il aurait pu trouver que le produit qu'il me proposait était autorisé bien que contenant une substance interdite à condition de bien l'utiliser comme pommade, information que j'ai trouvée sur dopage.com.

Ce n'est pas mon médecin habituel, celui-ci étant en vacances, mais des fois je me demande si ce ne serait pas mieux de changer de médecin et de m'adresser à un médecin du sport.

Finalement j'ai été voir un cardiologue, qui a trouvé que j'avais un coeur entraîné (47 pulsations par minute lors de l'électro). Enfin, avec juste un electro fait par une machine, et une écho (même pas dopler il me semble) et donc sans épreuve d'effort, je me dis que tout dysfonctionnement mineur est indétectable. En plus, je demande à mon cardiologue de me faire le certificat d'aptitude au triathlon en compétition et je ne vérifie pas sa rédaction au moment où elle me le donne, et hop, pas de mention en compétition dessus.

Sur la plan purement sportif, ça ne se présentait pas super bien car j'avais normalement 3 créneaux de sport neutralisés : le mardi jeudi et vendredi soir. Comme je nage le lundi, mercredi et vendredi, j'ai tenté de faire 2 entraînements le lundi et le mercredi. C'était la première fois que je tentais ce genre de choses et j'ai donc fait du vélo en rentrant du travail ces 2 jours. Le lundi ça a été dur le vélo et j'ai choisi de raccourcir de 30 à 23km le parcours prévu. Il faut dire que j'avais couru 10km le dimanche. J'ai découvert avec les superbes courbature que cela m'a occasionné que vélo et course à pied c'est pas pareil pour les muscles des cuisses.

Le mardi j'ai pu faire 37km au lieu des 30 prévus. Le jeudi soir je devais ne rien faire, mais comme mon rendez-vous chez le cardiologue a été bien plus rapide que prévu je suis parti courir. Par contre ça a été bien plus dur que prévu et je suis sorti que 45mn au lieu d'une heure. Comme il pleuvait légèrement j'ai redécouvert le plaisir de courir sous la pluie. Je crois que le plaisir de courir revient et si rien ne vient perturber mes entraînements je vais pouvoir m'y remettre sérieusement.

Le vendredi j'ai finalement renoncé à ma séance de natation car je me trouvais trop fatigué. Mais le samedi, j'ai couru une heure.

Le samedi j'ai aussi été au forum des associations de ma ville avec l'idée de rencontrer le club de cyclotourisme. J'ai eu un très bon contact et ils m'ont proposé de faire une sortie avec eux le dimanche.

Donc ce dimanche j'étais à 7h45 au rendez-vous (dommage pour la grasse matinée) et j'ai roulé 70km à 20 de moyenne dans une sympathique ambiance. Si je peux, je recommence dimanche prochain.


2007-09-02 19:21:54 : Bilan saison 2006-2007 - 3 photos - 7 réactions

2007-07-30 13:17:56 : Mon vélo neuf - 1 photo - 7 réactions

2007-07-07 20:18:49 : Les bras cassés de la natation font un triathlon - 0 photo - 10 réactions

2007-02-03 20:40:15 : Tout le monde se marre à l'île marante - 11 photos - 5 réactions

2006-11-12 19:46:58 : 37 : Ma vie, mon univers et tous le reste - 0 photo - 7 réactions

2006-10-22 18:56:52 : Marathon des Yvelines 2006 : CR provisoire - 0 photo - 10 réactions

2006-10-21 21:11:02 : [Marathon des Yvelines: J-1] Bilan - 0 photo - 3 réactions

2006-09-24 18:07:37 : [Marathon des Yvelines: S-5;E3]Allure lente - 0 photo - 1 réaction

2006-09-24 17:11:22 : [Marathon des Yvelines: S-5;E2]Allure spécifique marathon - 0 photo - 2 réactions

2006-09-24 16:53:17 : [Marathon des Yvelines: S-5;E1]Allures variées - 0 photo - 2 réactions

2006-09-24 16:06:47 : [Marathon des Yvelines: S-6;E3,4] AL et SL - 1 photo - 0 réaction

2006-09-24 15:21:58 : Je suis balade, complètement balade - 0 photo - 3 réactions

2006-09-16 00:22:36 : [Marathon des Yvelines: S-6;E1,2]AS et AL - 1 photo - 4 réactions

2006-09-15 23:49:05 : [Marathon des Yvelines: S-7;E4]Sortie longue - 0 photo - 0 réaction

2006-09-15 23:19:37 : [Marathon des Yvelines: S-7;E3] Allure lente - 0 photo - 0 réaction

2006-09-10 16:30:02 : [Marathon des Yvelines: S-7;E2] Allure spécifique marathon - 0 photo - 4 réactions

2006-09-09 23:26:19 : [Marathon des Yvelines: S-7;E1] Séance allure lente - 0 photo - 3 réactions

2006-09-09 21:26:38 : À nouvelle saison nouveaux défis - 0 photo - 2 réactions

Voir tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net